L'importance de la Parole

Depuis petite, le fait de communiquer, de dire, a été une difficulté.

J'étais une enfant qui ne parlait pas, j'étais timide, je restais en observation de mon environnement. On ne m'a pas appris à dire, à dire ce que je pense, à dire ce que je vis, à dire ce que je ressens. Un manque de confiance en moi est bien sûr venu se développer, avec le sentiment que je n'avais rien d'intéressant à dire, que je n'étais pas assez intelligente, etc...

Cela a duré jusqu'à mes 26 ans. Moment où j'ai découvert ma première tente rouge. Quel était cet endroit improbable où l'on me demandait, où l'on me laissait de la place de parler de moi?



C'est très déstabilisant, je ne sais pas comment faire, je ne sais pas quoi dire... Et puis les mots commencent à sortir les uns après les autres et je m'aperçois que les autres femmes accordent réellement de l'importance ce que je dis. Pourquoi n'ai-je pas connu cela avant?

La parole a un effet libérateur, thérapeutique. Les sons qui sortent de ma bouche vibrent au niveau de mes cordes vocales et la vibration se propage dans toutes les cellules de mon corps pour les informer de ce qui est en train de se passer.

Mettre des mots sur qui je suis, sur ce que je vis, sur mon histoire, sur mes relations, sur mes peurs, sur mes doutes.

M'autoriser à utiliser tous les mots sans tabou, m'autoriser à dire les pensées qui me traversent même si elles n'ont ni queue ni tête et même si j'affirme tout et son contraire dans une seule phrase. M'autoriser à dire, m'autoriser à être qui je suis sans me censurer ou maîtriser mes paroles ou vouloir rentrer dans les normes de la société.

J'ai trouvé tout cela dans les tentes rouges ou les cercles de femmes. J'ai été accueillie avec bienveillance, non jugement et ouverture. J'ai senti que j'étais importante, que ma parole était importante.

Ces rencontres m'ont permises d'apprendre à mettre des mots, d'écouter comment les autres s'expriment, de voir que ce qui est difficile à dire pour moi ne l'est pas du tout pour cette femme, de comprendre que la Terre ne s'arrête pas de tourner quand j'ose utiliser certains termes tabous.

Plus les mots se matérialisent, plus mon être s'allège. Il n'y a réellement rien que je ne puisse pas dire.

Les non-dits, les secrets de famille sont un fléau qui affectent la santé physique et mentale des générations suivantes. Ils se cristallisent en maux dans nos corps. Et le seul moyen de s'en libérer c'est de dire.



Toutes ces raisons font que j'accorde une importance primordiale à créer des espaces de paroles. Avant tout autre démarche thérapeutique ou de développement personnel, venez dire, mettre en mots, exprimer qui vous êtes.


Emeline Decaesteker

Chamalune

Au Cœur des Femmes

55 vues

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

​© 2018 par Au Coeur des Femmes