Mis à jour : il y a 5 jours

Vous êtes apparus dans ma vie comme deux points douloureux qui m’empêchaient de dormir sur le ventre. Mais je vous ai tout de suite aimés. Oh oui. Je vous ai adorés. Je vous ai portés hauts. Bombés. Bien serrés dans mes soutiens-gorge rembourrés.

Je vous montrais parce que vous me faisiez me sentir vue, appréciée, désirée dans ma féminité.


Mes seins.


Puis progressivement je vous ai oubliés. Je crois même avoir oublié mon corps tout entier. Anesthésié. Ne restait que ma tête et toutes ces pensées. Leçons à apprendre. Devoirs à rendre. Cases à cocher.


Et, un jour, tes seins se sont rappelés aux miens.


Seins de ma maman. Ceux qui m’ont nourrie. Contre lesquels je me suis collée.


Amputés ?


Je crois que lorsque l’un d’eux a disparu c’est un peu mon enfance qui s’est envolée.


Mes seins.


Sous les feux des projecteurs. Nippies en folie. Nudité assumée. A nouveau, je vous ai vus. Avec vous, je reprenais le plaisir de danser, de vibrer, de vivre un peu la folle vie que je m’étais imaginée.





Mes seins.


Sources de plaisirs et de lait. Aujourd’hui, je vous veux libres !


Adieu soutifs et corsets !


Tétons à l’air, je m’en vais.


Muriel Dudt - Ecrire mon histoire - https://www.ecriremonhistoire.fr

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

​© 2018 par Au Coeur des Femmes